Le battage à l’ancienne du sarrasin

vendredi 19 septembre 2014
par Raymond Pouy
popularité : 79%

PDF - 268.6 ko

3 noces d’Or et naissance de la 1ère batère

2014 : Oui, Raymond est content, la 26ème batère est passée avec beaucoup de bonnes choses qui font que celle-ci a profité humblement à tous, ils se sont éclatés ? qui ça ? les intermittents avec les invités et les bénévoles qui ont subi mais si bien travaillés, mes félicitations à tous ceux qui croient en nous et quelle belle fête !!! L’an prochain, sous réserve d’une bonne prépa, un imitateur devrait se produire sur l’estrade (contrat en cours), les bénévoles devraient se manifester à l’identique en 2015 qui eux mêmes ont décidé de continuer et le samedi 12 septembre 2015 serait leur date, qu’en pensez-vous ? prononcez-vous, n’hésitez pas à m’écrire sur "raymond.pouy@orange.fr". Les manifestations sont la vitrine des villages concernés et Cadeilhan-Trachère est porteur, diffuse, accueille, donne de la gaité, partage ses meilleurs moments avec tous, et garde espoir de toujours satisfaire, alors à bientôt sur Cadeilhan-Trachère et merci de vos présences.

Que dire du programme de la batère ??? Les acteurs du battage ont été sublimes même si les gerbes étaient un peu humides, la démo exceptionnelle applaudie par les visiteurs et appréciée ; mais faut-il parler de nos sportifs en savate, mais bien-sûr, pied nu ou habillé de sa soquette, le lanceur assis sur la chaise se faisait encourager par un public attentionné. Les distances parcourues par les savates n’ont pas battu les records mais que l’ambiance était bonne "respect" puis rigolade aussi avec les loupés. Ci-après le tableau récap des lanceurs engagés ce samedi à 17h00 : échauffement puis championnat sur 3 lancers mesurés par 2 commissaires nommés :

2014 : 13ème championnat de lancer de l’espadrille,

Résultats FEMMES : - 1 : Edith (Cadeilhan) : 10,00 m

FILLES : - 1 : Adeline Ferras (St Lary) : 12.00 m

HOMMES :

- 1 : Mathieu (St Lary) : 13.50 m

GARçONS :

- 1 : Dylan Duport (Bagnères) : 10,80 m

Pour plus de renseignements allez sur le site www.cadeilhan-trachere.com

Autre sportifs : le club PAU PYRENEES AVENTURE a fait le déplacement sur Cadeilhan-Trachère organisé par Fred Pouy ; rando Cyclo ; Hourquette d’Ancizan, Col d’Aspin, Col d’Azet et Pla d’Adet avec retour sur Cadeilhan : récup pendant la soirée animée et partagée avec beaucoup d’enthousiasme et de générosité ; à l’an prochain ont-ils dit ! Bravo à vous et merci de votre visite.


2013 / Il était une fois une batère comme les autres, et bien non, différente parceque il y a des bénévoles qui arrêtent et puis il y en a qui arrivent et s’associent divinement bien à cette merveilleuse famille de la batère. Je suis heureux de les accueillir, assez déçu du départ de certains et super content des mes amis joueurs de cartes espagnoles venus nous rejoindre. Les bénévoles ont fait un travail sensationnel, les différentes disciplines remportées avec les félicitations du public, le mariage ambiance/public a été un succès, la musique a déchainé nos invités d’un soir et la 25ème batère bien arrosée (pluie à 1h00 du mat) a fait son petit bonhomme de chemin.

JPEG - 125.2 ko JPEG - 130.2 ko JPEG - 128.7 ko
JPEG - 153.3 ko JPEG - 198.7 ko JPEG - 180.6 ko
JPEG - 130.9 ko JPEG - 96 ko JPEG - 97.7 ko
JPEG - 123 ko JPEG - 116.1 ko JPEG - 171.6 ko

- Une majorité me demandait la date de 2014, ma réponse : il y a des municipales et le conseil actuel a sanctionné le comité ces 2 dernières années moins de subvention et donc un agenda réduit (nous ne pourrons pas maintenir nos animations et donc nous ne pouvons plus assurer la qualité ; la peur de la dette et l’inquiétude de ne pas satisfaire ; dommage). La subvention demandée (en 2011) et acceptée qui sera alloué sera déterminante pour la décision finale, je suis moi-même sur le départ, mon contrat avec les bénévoles se termine cette année, l’AG décidera de l’avenir du comité des fêtes.

- Toutes nos animations sont déterminantes pour une belle image de notre village et un confort certain pour les plus jeunes qui demandent à se connaître, à se rencontrer comme tout habitant qui a besoin d’échanger et de partager des moments festifs pour décompresser et l’aider ainsi à aimer son village. Dommage que nos élus n’aient pas compris que le coût de la vie avait augmenté, que les tarifs à la conso aussi, que les cachets des intermittents avaient eux aussi augmentés ; l’incompréhension l’emporte ; tant pis !
- La vitrine de la Vallée, passe par Cadeilhan-Trachère et ses plus belles traditions "les cartes espagnole et la batère" qui aura beaucoup de difficultés à les conserver et à péréniser, je fais appel aux élus concernés pour aider à améliorer (mécanique, restauration matériel, modernisation installation,... sécurité, amélioration et modernisation des locaux) notre bénévolat et la mise en place des outils est concernée. A SUIVRE ,...

JPEG - 112.2 ko JPEG - 104 ko JPEG - 98.4 ko
JPEG - 124.1 ko JPEG - 138.8 ko JPEG - 154.5 ko
JPEG - 131 ko JPEG - 100.3 ko JPEG - 104.5 ko
JPEG - 111.7 ko JPEG - 102.3 ko JPEG - 151.8 ko

Reportage photo de Frédéric Pouy ! Lire article sur le lancer de l’espadrille.

BRAVO à tous les bénévoles de la part du public !


Et si l’on parlait ... batère !!!

La 24ème batère a eu lieu le samedi 8 septembre 2012 sur la place de Cadeilhan avec un programme alléchant pour un public connaisseur. Nous avons eu le beau temps jusqu’à 19 h 30 et les animations de plein air se sont bien déroulées : démonstration de battage et les machines anciennes et des acteurs passionnés autour du blé noir, lanceurs d’espadrille et concert.

Nous sommes le seul village a exploiter cette plante "polygonacée" sur la Haute Vallée d’Aure et peut-être même sur le département : blé noir appelé aussi sarrasin, milhmourou en patois.

Cette 24ème fête du battage a été honorée par la superbe voix du chanteur basque d’Itxassou "David Olaïzola", la banda "les gais lurons" de Lalanne-Trie, Michel Lagalaye et son orchestre de Ger ont eux aussi mis les invités à l’épreuve et repartis avec le coeur gros _ super cette soirée ! Tous les bénévoles, plus d’une 40aine ont satisfait leur tâche pour accueillir sur la place du village et généreusement servir de guide tout au long de cette après-midi du reste à la fois culturelle, sportive et récréative et aussi très musicale.

JPEG - 120.9 ko JPEG - 127.1 ko
JPEG - 130.7 ko JPEG - 120.2 ko

Avec une surprise qui est à l’honneur de cette grande fête, et où lui même s’était produit en spectacle : quel plaisir cette visite "Momon Duplan" sur les planches avec DO, une fin de concert inoubliable. Je suis venu tout seul et mon bonheur était tout entier, retrouver le village, sa fête et mon filleul de chant David Olaïzola, mais je peux pas rester, quel dommage mais je souhaite une bonne fête à tous ! Un peu moins nombreux nos visiteurs , comme dans tous les villages mais une qualité certaine et constatée puisqu’une merveilleuse ambiance s’était créée autour du repas bigourdan servi par des bénévoles attentionnés. Des champions du lancer de l’espadrille ont été désignés sur les 18 participants, dans la catégorie, Femme, Homme, Fille et Garçon enfant, c’était que du bonheur !

Nos champions : Marion Carrère de Hêches, Benjamin Ducos de Cadéac chez les enfants et Martine Thomas de Quimper ainsi que Daniel Dasté d’Eget chez les adultes remerciés et encouragés par le public ont reçu le trophée 2012 du comité d’organisation et un diplôme souvenir de leur exploit.

A l’année prochaine pour la 25ème !

Ils étaient au moins 4 à vouloir faucher ces 10 ares de sarrasin au champ du bernet _ merci à Michel de la Lère d’avoir préparé la terre et ainsi avoir permis la 24° fête du battage du village. De gauche à droite Jean-Mi Bordes, Raymond Pouy, Jean Esquerre et Jules son petit-fils. Merci à Marie-Louise Anglade-Donnez de nous avoir permis d’exploiter son champ. Merci au photographe Mr Fauthous de Mont de Marsan !


La 23ème batère a bien eu lieu ce samedi 10 septembre 2011 à 15h00 avec un programme peaufiné par le bureau du comité. Le temps MAAAGNIFIQUE, la fête EXTRAAA bonne avec des activités SUPERBES organisées sur la place du village de Cadeilhan, une table colorée et des invités répondants superbement à l’animation proposée. Une banda survoltée et une AMBIANCE HORS DU COMMUN. Nous donnons rendez-vous l’an prochain ce même deuxième samedi de septembre 2012 , le samedi 8 septembre à 15 heures pétantes et toujours des surprises alléchantes. Les résultats du lancer de l’espadrille à la rubrique "lancer de l’espadrille". bravo à tous ces champions et surtout aux participants. Pourquoi veux-tu que le comité se décarcasse ? Eh bé ! pour que tu te souviennes de ce petit village du fin fond de la Vallée d’Aure et de ses bénévoles généreux à souhait.


La 22ème batère "battage à l’ancienne du sarrasin" a bien eu lieu : temps magnifique et public passionné : un immense succès auprés des généreux bénévoles du comité, ils le méritent !

Ambiance constatée et promesses enregistrées (une 23° exceptionnelle programmée pour le 2ème samedi de septembre 2011). "Lionel et Betty" ont marqué et ouverts la manifestation avec leur concert et "les gais lurons" banda a poursuivi l’animation avant le bal des festayres avec l’incontournable orchestre de "Michel Lagalaye".

Adishat


Ce 12 septembre 2009 a connu une activité certes des plus sympathique mais encore ,... plus qu’émouvante puisqu’avant de passer au programme de la journée dès 15h ; un hommage particulier provoqué par Raymond Pouy (discours en pièce jointe au bas de la page), président du comité, a été rendu à l’un des pionnier de cette merveilleuse manifestation au côté de tous les bénévoles en rappelant que la place publique est le joyaux "utile" de la manifestation.

JPEG - 123.1 ko En effet, Louis Vidalon a décidé de prendre du recul vis à vis de ses prestations données à l’occasion des batères et des activités associatives au village d’Aragnouet. Il souhaite passer la main aux plus jeunes, pour la batère un nouveau groupe sera constitué dans le courant de l’année 2010 avec 2 personnes responsables, des machines d’une part et du groupe d’autre-part.

Raymond Pouy, qui est à l’origine de cet évènement (la batère) a décrit d’abord la place comme étant le site merveilleux adapté et adopté et a rajouté que cette place serait envoutée par le milhmourou et que ce blé noir le lui rendait bien.

Parmi les mots lus à cette occasion ; cette phrase peut en dire long, il s’agit bien-sûr des premiers pas dans le projet de la batère "et si blé noir ne m’avait pas été conté,...aucune batère ne serait né" : quel bonheur pour le village que le sarrasin ou blé noir ait été raconté ; il a fait connaître le village, le site sur lequel se déroule le battage à l’ancienne, cet amphi naturel, ce balcon de la haute vallée et une belle histoire autour du milhmourou ; femmes, enfants et hommes associés à sa grande fête partagent eux aussi ce même bonheur !

JPEG - 407.2 ko Dans son discours, l’éloge pour son ami mentor "Louis du Plan" n’a pas manqué de toucher les âmes sensibles du comité d’organisation qui était invité à inaugurer avec Le Maire Jean Brun la petite plaque commémorative à l’issue des 20 ans d’existance de la manifestation. Vous trouverez le document qui accompagne la plaque en pièce jointe au bas de la page (description et info sur la place du village).

Cette 21ème batère qui fêtait ses 20 ans (1989-2009) a tenu toutes ses promesses, bandana distribués pour l’occasion après une démonstration de battage de nos jours (batteuse GARIN de 1950) à l’ancestral fléau ; "chapeau les artistes" c’était réglé à la méthode "expérience et dilétante" pour ne pas dire "comme du papier à musique".

Du lancer de l’espadrille très animé, tombé sous le charme des 2 vainqueurs Mélanie et son papa Daniel Dasté d’Eget, à l’imperturbable duo Epi/Daney en concert et ensuite l’arrivée de la banda "les gais lurons", puis le superbe show du fabuleux duo pendant le repas bigourdan et enfin le bal rétro de l’orchestre "St Denis" ; cette matinée et soirée a retenu toute l’attention d’un public plutôt FESTAYRE qui a savouré le programme et dégusté à la table bien garnie.

Article et presse sur la batère (doms fait la une de la dépêche du midi) : http://www.ladepeche.fr/article/200...

Musique, chanson, humour, danse, gastronomie, dégustation, tout y était réuni pour une parfaite symbiose bénévoles/public et animation/public connaisseur.

Reste à féliciter ce bénévolat exemplaire riche en générosité !


Battage à l’ancienne du sarrasin (blé noir ou milhmourou en patois bigourdan). Manifestation retenue dans les évènements qui marquent l’Art & la Culture du patrimoine de la Vallée d’Aure et du Louron (enquête de la DRAC - valeurs patrimoniales et traditions recensées et répertoriées par Jean-Luc Morinière animateur sur la Vallée du Louron)

Pour l’anecdote, je vais vous raconter de quoi et de qui, cette merveilleuse manifestation "le battage à l’ancienne du sarrasin" a vu le jour.

Suite à la discussion avec Gisèle née Fisse et mariée Brigaud sur le thème, "je voudrais faire quelque-chose pour l’anniversaire de mariage de mes parents, pour leur 50 ans de vie commune, as-tu une idée et que peut apporter le comité des fêtes ? ".

C’était en 1988 et la chose était bien entendue. Je parle d’abord à notre curé de la paroisse "Jean-Pierre Latour" du projet de noce d’or au village qui me rétorque sans sourciller, "oui pas de problème je peux dire une messe". Nous en sommes restés là, à moi de tenir ma promesse,...

... Et puis, en tant qu’élu, je décide de demander la permission de consulter le registre des mariages, auquel je découvre ? _ et bien le couple Fisse Urbain, le couple BL et le couple LB avaient sollicité la mairie et l’église pour être officiellement déclarés et unis par les liens du mariage la même année _ fichtre !.

J’allais me trouver avec une "aventure" que j’ai absolument bien vécu, car je connaissais peu ou prou les couples avec qui je devais communiquer et leur proposer un projet sous l’égide du comité des fêtes, mais avant tout de voir si l’idée de les réunir le même jour et de fêter ensemble leur anniversaire de mariage, "leur noces d’or", leur convenaient.

Mais après avoir entendu les 3 couples, leur vécu, le passé, les galères,... mon idée s’est orientée sur une phrase dite et redite plusieurs fois et ceci sur différentes bouches "la ruralité, les traditions foutent le camp, les cultures y en a plus, aujourd’hui, on fait n’importe quoi, c’est dommage le village se meurt, et dire que nous faisions du foin sous le Pla d’Adet, que l’on cultivé du "sarrasin" à Aube et au Mountner et même à Estivère (ce sont des quartiers qui se situent au-dessus de 1000 mètres d’altitude), nos jeunes sont obligés de partir du village pour travailler, etc, etc, .... Je vous restitue l’essentiel, qui a influencé l’idée de recréer une scène de battage. Vous pouvez en être certain, l’entrevue aura été des plus enrichissantes, émouvante, que dis-je, exceptionnelle !

Ces moments me sont et me resteront à jamais gravés. Je repartais donc de chez eux avec une totale confiance sur leur présence, tel était la réponse attendue et espérée pour l’organisation d’une manifestation "ils en informeraient leurs enfants" et ils acceptaient d’assister à la messe et au verre servi et offert par le comité des fêtes le jour décidé par nous-même.

J’étais plutôt très enthousiaste,... je déroulais un projet et j’orientais ma démarche sur le sarrasin, les 3 couples m’avaient convaincu et je me devais de réaliser une journée sur ce thème, c’était l’objectif que je m’étais fixé.

Enquête après enquête, chambre d’agriculture, coopératives agricoles et autres dépositaires de semences, courriers chez les bretons, etc,... je fais venir un sac de sarrasin ou blé noir (milhmourou en patois) par l’intermédiaire de la coopérative de Tarbes. Et pour arriver à mes fins, je sollicite un ami (motus et bouche cousue), François Picassette pour ne pas le nommer de Vignec pour ensemencer, irriguer, surveiller et le récolter (faucher à la feau SVP). Le contrat était rempli, et question ? : quels étaient les outils pour dépiquer ce sarrasin _ curiosité pour curiosité, l’enquête allait continuer et de deux oncles bien contents de parler de ce bon vieux temps m’indiquaient et allaient même chercher pour l’un, son fléau et pour l’autre, me disait la même chose et pensait déjà a en fabriquer. Quelle aubaine pour moi de rencontrer Lucien Brun et Jean Esquerre,...

Battage au fléau sur la place du village - septembre 1990

Au-delà de toutes ces investigations, il me fallait en cachette pour ne pas dévoiler le secret monter ce projet et le divulguer le plus tard possible tout en sollicitant le généreux coup de main (avis aux bénévoles aurait dit le tambourinayre, le garde champêtre) pour une date précise. Le 2° samedi de septembre, ce serait bien si le sarrasin atteint la mâturité souhaitée (avis des professionnels du village voisin entrés dans la combine) _ à surveiller de prêt et donc suivi hebdommadaire de la grainification (ce mot, je viens de l’inventer, cela veut dire "arriver au stade du grain") !!!

Qui dit couple, dit femme et homme unis par les liens du mariage, c’est le cas et il y en a trois _ quel cadeau peut-on faire aux mariés _ je préconise un beau bouquet de fleurs à la mariée et compte tenu du vécu (il y a "écu", oui certes mais l’équivalent serait : (années 40/50) un "louis d’or" au marié (commandé à la banque de FRANCE") et arrivé après la date du remariage _ désolé, il les fabriquaient,... je plaisante ... la méconnaissance des délais induits à la sécurité, à la transparence d’une telle transaction (du jamais vu à la Banque de France, un petit jeune vient acheter 3 louis d’Or pour des noces d’Or ... quelle idée ... nous ferons notre maximum Monsieur pour être à l’heure !).

Jusque là très bien, la chose se déroule comme il faut, mais je n’ai pas encore averti le curé _ et me voilà parti voir Jean-Pierre Latour au presbytère de Saint-Lary, discuter de mon projet presque ficelé, et des 3 noces d’or ... "de quoi ! me dit-il, 3 couples, c’est du jamais vu, tu vas te gagner le ciel Raymond, c’est très bien ce que tu fais, je te tire mon chapeau" _ la date convenait au curé mais il lui restait à visiter les mariés et les motiver davantage pour accepter la matinée ". Cette matinée consisterait à la démonstration de battage du sarrasin au fléau (la surprise) et en soirée au repas servi sous la halle (quelques 120 personnes) ; et "sapristi", il y avait de l’ambiance _ peut-être avaient-ils fait un peu la fête ?... suite à l’apéritif offert après la messe et le repas en famille qui s’en était suivi !... et "mon dieu" personne de malade, et 3 remariages avec "tambours et trompettes" SVP !

Toujours est-il que "le sarrasin était à point", "le curé aussi", et, et que..., et que les bénévoles ne savaient pas... que cette histoire allaient les amener aux fêtes du battage qui suivirent et qui ne se ressemblent pas ; elles sont toutes différentes de part les artistes qui animent et qui se succèdent sur nos estrades, du temps qui perturbe ou pas cette journée,... mais que... de bons moments nous passons ensemble ... même que... des festayres reviennent systématiquement partager avec nous cette batère !

Battage au fléau sur la place du village

Depuis 1989, date à laquelle la première batère a été organisée, le comité des fêtes a bien cerné cette grosse manifestation, a établi une logistique rigoureuse, a soigneusement réparti les tâches bénévoles, associé la générosité à la simplicité,...


Présentation du fléau pour démonstration de battage - JPEG - 185.6 ko Le village de 50 habitants voit ce jour-là défiler un millier de personnes à la recherche d’un brin d’ambiance, de convivialité, de folie même, de dégustations bien-sûr, d’animation culturelle ou artistique à la découverte pour beaucoup de spectateurs d’une tradition "le battage à l’ancienne du sarrasin", avec ses machines, ses intrépides acteurs, son lancer de savate, son concert, son passe-rues avec banda, son repas aurois animé, son bal rétro,...





Jaquette CD de la 17° batère (année 2007) - JPEG - 246.3 ko Pour immortaliser ces merveilleux moments, l’association "Cinéma Vivant Vidéo Tarbes" a fait le déplacement et a proposé un court métrage "comme si vous y étiez". Demandez le CD, vous pourrez regarder le 17° battage, année 2005.

RPouy

Les échassiers des landes - JPEG - 98.3 ko Amalabak de Biarritz : Groupe folk féminin - JPEG - 95 ko Scène de fauchage avec le groupe folklorique "l'Adouréenne" - JPEG - 114.2 ko
Michel Etcheverry en concert sur la place du village - JPEG - 106.3 ko Le duo bigo-landais : Daniel Epi / Michel Daney - JPEG - 100.5 ko Les boléros burgais de Burg (Banda) - JPEG - 66.3 ko

En 1999, le moulin de la Mousquère ouvrait les bras à un exceptionnel programme qui le lendemain du battage offrait après le dépiquage, la démonstration de meunerie. La fabrication de la farine à la meule en pierre avec une animation sur le site et une continuité dans la tradition retrouvée grâce au bénévolat, aux élus et au patrimoine rénové. Chaque année, cette manifestation s’organise autour de la démonstration de battage et de meunerie. Félicitons ici les 2 associations et les 3 villages qui s’investissent dans la fête aux traditions. Rendez-vous les 12 & 13 septembre 2009.


Documents joints

Discours du Président "un peu de Nostalgie
Discours du Président "un peu de Nostalgie
Description et info sur la place du village
Description et info sur la place du village
Programme de la 23° batère
Programme de la 23° batère

Agenda

<<

2014

>>

<<

Octobre

>>

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Aujourd'hui

Météo

Saint-Lary-Soulan, France

Conditions météo à 14h25
par weather.com®

Soleil et nuages

10°C


Soleil et nuages
  • Vent : 16 km/h - nord-est
  • Pression : 1028 mbar →
Prévisions >>

Prévisions du 22 octobre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max. 16°C
Min. 6°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 23 octobre
par weather.com®

Soleil

Max. 21°C
Min. 8°C


Soleil
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<< Prévisions